Auteur : Vincent CARLOTTI

Mon vote le 11 juin 2017

Au premier tour dit on,  on choisit, et au deuxième on élimine. Choisir c’est d’abord avoir vraiment le choix et trouver l’offre politique qui correspond à vos convictions. Dans la deuxième circonscription de haute Corse ou je vote et ou j’ai été à moi même à deux reprises candidat aux elections législatives, il n’y a pas de candidat qui représente ma famille de pensée, la gauche socialiste ou plutôt social réformiste. Il me reste donc à choisir parmi les candidats celui qui se rapproche le plus de mes convictions sans appartenir à cette famille. Souhaitant que le président de...

Read More

Le coté obscur de la politique refait surface en Corse.

La deuxième circonscription de Haute Corse défraie la chronique dans des circonstances qui rappellent désagréablement des méthodes que l’on pouvait croire dépassées. Passons sur l’investiture surprenante du candidat giacobbiste par LREM , sur les inscriptions menaçantes tout aussi surprenantes sur le mur d’une maison isolée de la commune de Ghisonaccia, le désistement des deux autres candidats giacobbistes sans la moindre consigne de vote en faveur de leur collègue de la majorité départementale, et bien sûr les graves menaces qui ont poussé l’un d’entre eux à jeter l’éponge. Ces menaces, il faut le souligner, avaient été précédées de pressions couronnées...

Read More

Corse: la dérive fascisante ?

En partant le 8 décembre 2015 pour le Brésil , puis en séjournant jusqu’à aujourd’hui en Isère à mon retour d’Amérique du Sud , je n’imaginais pas que, rentrant en Corse,  je me retrouverais en terre lepeniste. La Corse a été , parmi les 13 régions françaises celle ou le score de Marine Le Pen a été le plus élevé, plus élevé encore que dans les Hauts de France, ou en Provence Cote d’Azur terres lepenistes s’il en est . Il suffit pour s’en rendre compte de promener le curseur de la souris de l’ordinateur sur la carte de France....

Read More

Pourquoi je voterai blanc le 23 Avril

Normalement le mode de scrutin qui s’impose en France depuis 1962 implique qu’au premier tour de la présidentielle on choisisse  l’offre politique la plus proche de ce que l’on souhaite pour le pays, et qu’au deuxième tour, au cas ou son candidat ne serait pas présent, on élimine celui des deux candidats restant en lice  qui parait le plus dangereux pour le pays. Ça, c’était avant que l’extrême droite ne prenne l’importance considérable qu’elle a acquis depuis la défaire de Lionel Jospin en 2002: depuis on nous explique que le plus important est d’éviter l’élection de Marine Le Pen quelque...

Read More

Après le 7 mai la chienlit ?

Les institutions de la Vème République ont été voulues et élaborées pour mettre fin à l’instabilité chronique de la IVème République embourbée dans  la guerre d’Algérie. Le mode de scrutin présidentiel et législatif qui a été choisi, l’élection à deux tours, correspondait et favorisait le bipartisme. Elles ont fonctionné tout à fait correctement jusqu’à ce que s’impose progressivement le FN dans le paysage politique , aujourd’hui incontestablement le premier parti de France,  instituant avec le tripartisme une incertitude inconnu jusqu’alors dans un système bien huilé. L’apparition de En Marche a achevé de complexifier le jeu , portant l’incertitude à...

Read More

A propos de Vincent CARLOTTI

Vincent CARLOTTI est un homme politique français, né à Aléria le 3 mai 1942.

Ancien élève de l'Institut National Agronomique et Ingénieur en Informatique, il est le fondateur de la société informatique SITEC en Corse.

Ancien secrétaire fédéral du PS de Haute Corse et ancien maire d'Aléria, il a été également Vice Président de la première Assemblée de Corse.

Fondateur du Club "La gauche autonomiste", Vincent CARLOTTI est également responsable de la section Corse du mouvement ANTICOR.

Abonnez vous à ma liste de diffusion !

Catégories